Retourner

Apiculture

Après avoir assisté au succès des collectifs agricoles de femmes, il était naturel que Le Korsa et les habitants de Sinthian recherchent d’autres moyens d’élargir le modèle. En 2014, Moussa Sene, directeur général de Thread, et Yaya Diallo, alors coordinatrice agricole, ont envisagé l’apiculture comme une activité précieuse dans le village, à la fois pour le miel qu’elle pourrait fournir et pour l’organisation sociale dont le village avait besoin. C’est ainsi qu’ils ont travaillé avec la communauté sinthienne pour former un collectif d’hommes chargé de gérer le projet et de réserver une parcelle de terrain près de Thread comme sanctuaire pour les abeilles.

En 2016, l’équipe du Korsa était prête à recevoir la formation. Brian Harris et Habib Dieye, qui avaient pris la relève en tant que coordinateurs agricoles, se sont joints à trois membres du collectif d’hommes lors d’un voyage en Gambie, où le groupe a appris les bases de l’apiculture. À leur retour à Sinthian, ils ont construit 20 ruches qu’ils ont installées dans le sanctuaire écologique. Il n’y avait plus qu’à attendre l’arrivée des colonies d’abeilles.

À l’été 2017, les ruches grondaient et le collectif d’hommes récoltait le premier miel. Avec une teneur en eau de 15%, le produit était de haute qualité et prêt pour l’emballage et la vente sur le marché local.

Depuis lors, Le Korsa a financé une extension du programme. Le collectif d’hommes a doublé le nombre de ruches pour passer à 40, et a reçu une formation supplémentaire sur la transformation et la conservation du miel, afin de faire de l’apiculture une activité génératrice de revenus. Les femmes du village ont également reçu une formation sur l’utilisation de la cire d’abeille dans les bougies et les savons, leur fournissant ainsi un autre matériau à transformer en produits vendables. Nous aidons les deux groupes à distribuer des produits apicoles et à financer une formation continue si nécessaire.