Retourner

Bët-Bi : un nouveau musée et centre communautaire

Bët-bi est un nouveau musée, un centre communautaire et culturel établit dans le Sénégal rural et développé par la Fondation Josef et Anni Albers et Le Korsa. A partir de son ouverture en 2025, le musée sera une institution vivante et exaltante, avec l’art comme point central. Il offrira un programme éducatif, culturel, avec une variété d’initiatives visant à impliquer les communautés locales et nationales. Des performances, des projections de films et bien d’autres événements y prendront place, tous gratuits et ouverts au public.

L’objectif principal de Bët-bi est d’apporter les joies de l’art visuel à une population qui n’avait sans doute pas accès aux musées auparavant. En accueillant un public international, il rassemblera à travers l’art ses êtres humains venus des quatre coins du globe. Bët-bi – qui signifie l’œil en wolof – sera construit sur un site situé à proximité de Kaolack dans la région de Sénégambie en Afrique de l’Ouest. Célèbre pour ses remarquables mégalithes de pierre anciens qui ont proliféré dans cette région, il comprend quatre sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Mariam Issoufou Kamara, architecte nigérienne et fondatrice de l’agence primée l’Atelier Masōmī, a été sélectionnée par un jury pour diriger la conception de Bët-bi. L’agence l’Atelier masōmī, basée à Niamey, est guidée par le principe que « l’architecture est un outil important de changement social », avec la possibilité, à travers le design, de « donner de la dignité et une meilleure qualité de vie aux gens ».
Rolex Pavilion and Exhibition : Mariam Kamara
Mariam Issoufou Kamara et son équipe travaillent à la conception d’un centre inspirant, accueillant et respectueux de l’environnement. Il comprendra des espaces d’exposition, d’événements et pour le rassemblement des communautés en intérieur et en extérieur, mais aussi une bibliothèque, un café et un espace où les artisans locaux pourront présenter leur travail et vendre leurs produits. Afin de se doter d’une équipe de conservateurs et d’un personnel recrutés localement, le musée a l’intention de s’associer à un éventail d’institutions en Afrique et à l’étranger. Ce qui facilitera les programmes de stages et l’accueil d’expositions.
Nous sommes en train de construire un musée du 21ème siècle, pour tout le monde, et nous recherchons des financements non seulement pour innover, mais aussi pour constituer un fonds qui permettra à Bët-bi de servir sa communauté à l’avenir. Rejoignez-nous alors que nous sommes en train de réinventer le concept de musée.