Retourner

Centre Médical Wassadou

Situé à environ 60 km au sud de Tambacounda, sur la route qui mène à Kédougou, le centre médical de Wassadou est un établissement de plusieurs bâtiments doté de quinze lits pour les patients, ainsi que d’installations de nuit pour leur famille. Il comprend plusieurs salles d’examen et d’opération ; une maternité et une unité de soins dentaires. Il dessert une région d’environ 20 000 habitants et l’équipe se compose d’un médecin à temps plein, le Dr Mamadou Ndiaye, d’une sage-femme également à temps plein, Léonard Padiou Mingou ainsi que d’infirmières et d’administrateurs. Le centre dispose d’un appareil à rayons X ainsi que du matériel nécessaire pour effectuer des analyses de laboratoire et des analyses de sang, mais pour des examens médicaux plus complexes, les patients doivent être redirigés vers l’hôpital de Tambacounda. Les coûts des soins médicaux vont de 1 000 FCFA, soit 1,65 USD pour une consultation, à 2 500 FCFA, ou 4,20 USD pour une procédure d’accouchement.

Le centre était à l’origine un projet de l’ONG française Le Kinkeliba, qui l’a fondé en 2006. Il a été construit avec le soutien financier de la Fondation Pierre Fabre et du Korsa, alors connu sous le nom d’American Friends of Kinkeliba. Après la construction du centre, Le Kinkeliba a conservé la responsabilité exclusive de Wassadou.

À son apogée, Wassadou a soigné plus de 10 000 patients par an. Cependant, en 2011, Le Kinkeliba n’était plus en mesure de le soutenir pleinement financièrement et, par conséquent, le niveau de ses soins avait considérablement chuté, de même que les visites de patients. C’est alors qu’il manquait un centre médical crucial dans la région et la population se vit contrainte de se rendre jusqu’à Tambacounda pour des soins médicaux de base, et parfois graves.

En 2014, Wassadou a été officiellement reprise par l’ONG française Première Urgence, qui gère désormais les opérations quotidiennes du centre. Leur personnel a travaillé sans relâche pour rétablir la capacité totale de Wassadou. En 2015, le centre a soigné environ 8 000 patients.

En 2016, Le Korsa s’est associé à Première Urgence pour poursuivre la restauration de Wassadou et a offert une subvention de 35 000 $ pour rétablir les salaires du personnel à leur niveau d’avant 2014. Nous continuerons à travailler étroitement avec Première Urgence pour développer un plan de durabilité.