Retourner

Thread, Centre Culturel et Résidence d’Artistes de Sinthian

Dans le village de Sinthian où nous travaillons depuis longtemps en étroite collaboration avec le Docteur Magueye Ba, à la tête du centre médical, Le Korsa contribue à soutenir le travail médical et éducatif avec une grande efficacité, et ceci à un faible coût financier. Avec le Dr Ba, nous avons décidé de créer un centre où les artistes du monde entier ont la possibilité de vivre et travailler au sein de cette communauté qui vit à environ dix heures de Dakar. Le centre abrite deux résidences d’artistes et un espace public pour des spectacles et des réunions de village. Le bureau d’architectes Toshiko Mori de New York a fait don du remarquable design, qui a déjà remporté plusieurs prix internationaux d’architecture. Le toit recueille et conserve l’eau de pluie au cours de la brève saison des pluies, créant une source durable qui représente 40% des besoins annuels en eau du village.

Le Dr Ba partage notre conviction que la médecine et l’éducation sont essentielles, tout comme la possibilité de créer et vivre l’art. Les traditions artistiques, principalement la danse et la musique, remontent à des siècles à Sinthian, mais au cours des deux dernières décennies, ces pratiques ont considérablement diminué. Thread, une centre culturel exceptionnel, permet à des artistes du monde entier et du Sénégal de progresser dans leurs recherches et de travailler avec la population régionale pour raviver les pratiques artistiques et en créer de nouvelles. Vous n’imaginez pas l’enthousiasme avec lequel les gens de la région nous ont encouragés à développer ce projet.

La Fondation Josef et Anni Albers a financé la construction de Thread, à un coût relativement faible et presque entièrement à base de matériaux locaux.

En 2013, nous avons demandé à l’un des anciens collaborateurs de la Fondation Albers, la compagnie Wayne McGregor | Random Dance, d’envoyer des danseurs professionnels de Londres à Sinthian, afin qu’ils animent des ateliers. Les populations locales, tout comme les danseurs, ont trouvé l’expérience extrêmement riche et gratifiante. Avec Thread, dans différents contextes, nous espérons reproduire et élargir cette expérience bénéfique à la fois à la population autochtone et aux artistes invités.

L’équipe derrière le projet Thread témoigne de la nature collaborative du lieu. Son concept et sa construction ont été mis en œuvre par le Dr Ba, chef local et médecin de Sinthian ; son directeur général est Moussa Sene, un expert de la durabilité de l’environnement sénégalais et son directeur, Nick Murphy, représente l’organisation qui a rendu le projet possible : La Fondation Josef et Anni Albers.

Nous avons soutenu et participé à la conception de Thread, mais le bâtiment a été entièrement construit par les gens de Sinthian et pour les gens de Sinthian. Le but principal de Thread est avant tout d’être un centre culturel et une ressource en eau pour le village ; les artistes, de leur côté, sont les invités.

Le fil (thread) est un matériel de liaison. Il permet d’assembler des choses et offre également des possibilités infinies : deux des objectifs du centre. Le mot honore particulièrement Anni Albers, qui à vingt-deux ans avait été chargée par le grand artiste Paul Klee “de prendre une ligne pour une promenade” ; elle a décidé de prendre du fil partout où ils pourraient aller. Anni disait que cela lui avait fait réaliser que “l’on peut aller n’importe à partir de n’importe où”. Et c’est à partir de cette idée que nous avons construit Thread, et nous assurerons son maintien afin de donner aux gens la possibilité de venir et de faire ce qu’ils souhaitent à travers l’art.

De plus amples informations sont disponibles sur le site de Thread.